PLATINE-CHROME / PALLADIO-CHROME

(Procédé d’hybridation photochimique/numérique)


Un ancêtre  de cette  technique de la fin du XIXème siècle et du débout du XXème siècle est le procédé à la gomme-platine, présenté en 1902 par Fred Holland Day, une technique mixte où l’image est formée par une gomme pigmentée et par le platine. Le procédé consistait d’un côté, à obtenir une image avec un caractère pictural par la gomme bichromatée qui permet l’introduction de couleur grâce aux pigments et  d’un autre côté, sur le même papier après repérage, à superposer une autre image obtenue par platinotypie, procédé aux sels métalliques, d’une grande richesse tonale qui, associé à son aspect mate, produisent une image d’une grande sensualité.

Cette technique a été utilisée de façon remarquable par Edward Steichen et par Alfred Stiegliz.


Qu’est-ce que la platine-chrome / palladio-chrome?

C’est une technique photographique alternative, qui permet obtenir un tirage positif, avec l’image en noir et blanc + couleur, sur une feuille papier « beaux-arts ».

Elle est basée sur un procédé hybride photochimique/numérique, où la technique photochimique correspond à un tirage Platinotypie, technique monochrome n/b du XIXème siècle, superposé à une technique numérique qui correspond à un tirage pigmentaire jet d’encre en couleur.

À partir d’une archive numérique d’une image en couleur, nous effectuons une séparation chromatique en mode CMJN,  pour réaliser, sur le même papier et avec repères: un tirage pigmentaire numérique, en couleur avec les canaux CMJ, qui correspond à des hautes lumières et à des gris clairs et, un tirage en platinotypie, en noir et blanc pour substituer le canal N, qui correspond aux gris foncés et aux noirs de l’image.

CARLOS BARRANTES atelier photographique
© Francesc GUILLAMET
© Gerardo Cañellas
laboratoirelaboratoire_fr.html
formationprocedes_fr.html