CYANOTYPE ET VIRAGE


Sir John F.W. Herschell (1792-1871), à la fois astronome, physicien et chimiste, présenta  en 1842, le procédé du cyanotype (du grec "kyanos": bleu sombre), se basant sur la sensibilité des sels de fer à la lumière.

C'est pendant la période comprise entre 1880 et 1900 que le cyanotype fut le plus utilisé aussi bien pour le tirage de photographies que de plans et de dessins industriels.

Cette technique offre un grand registre de tons ce qui, associé à son aspect mat, donne des tirages d´une grande sensualité.


Qu'est-ce qu'un cyanotype?

C’est un positif obtenu sur une feuille de papier de beaux-arts –choisi pour sa texture et sa qualité– sur laquelle on applique, à l´aide d´un pinceau, une solution photosensible de sels ferriques. Une fois sec, le papier en contact avec le négatif (au format de l’image finale), s’expose au soleil. La lumière transforme les sels ferriques solubles en ferreux insolubles. L´image apparaît progressivement tout au long de l´exposition (noircissement direct). Dès qu’on obtient la densité souhaitée, on plonge le papier dans l´eau où les sels non exposés se dissolvent. Au cours du séchage, la photographie acquiert sa couleur bleue caractéristique.


Le virage:

Le cyanotype, est introduit dans une solution tannin de chêne ce qui lui donne un ton noir pourpré.  Le tannin utilisé (avec pouvoir de tannage) teint également le papier d'une couleur marron jaunâtre clair (similaire à la teinture au thé). Ce virage est produit par l´oxydation du fer présent dans l´émulsion.

CARLOS BARRANTES atelier photographique
laboratoirelaboratoire_fr.html
formationprocedes_fr.html